Sélectionner une page

Déclaration de la Fédération PCF de Seine-Saint-Denis

Après la chasse aux Roms dans plusieurs villes du département il y a quelques jours, l’extrême droite prend de nouveau pour cible la Seine Saint-Denis avec le déploiement d’une banderole raciste sur le bâtiment de la CAF à Bobigny, qui appelle à ne pas verser les allocations aux étrangers.

La fédération de la Seine-Saint-Denis du PCF condamne avec la plus grande fermeté ces opérations de haine et demande que de tels actes ne restent pas impunis. Nous ne laisserons jamais la haine, les divisions et le racisme se propager en Seine-Saint-Denis terre d’accueil, de solidarité et de fraternité.

L’extrême droite a choisi son camp, celui des patrons du CAC 40 et des riches en laissant entendre que ce sont les étrangers qui sont responsables des difficultés financières que nous rencontrons. Alors que ceux qui mettent notre pays et nos services publics en danger se sont les patrons voyous qui échappent à l’impôt, touchent le CICE (40 milliards) et sont exonérés d’ISF.

D’ailleurs, le Rassemblement national vote régulièrement contre la hausse des salaires à l’Assemblée nationale et au Parlement européen.

La Seine-Saint-Denis est un département maltraité comme le rappelait le récent rapport parlementaire sur les inégalités territoriales. Les habitants exigent plus de services publics pour répondre à leurs besoins, du respect, de l’égalité et de la fraternité.

Nous appelons au rassemblement de toutes celles et ceux qui ont au cœur le vivre-ensemble et la solidarité pour riposter à ce déferlement de haine.

Pantin, le 29 mars.

Share This