Sélectionner une page

Les militants du PCF ont été depuis 6 ans aux côtés des Audoniens pour se battre contre le maire sortant de droite William Delannoy. Nous avons été aux côtés des locataires pour dénoncer les expulsions locatives abusives, aux côtés des agents communaux pour dénoncer les privatisations de l’entretien des écoles, nous avons été aux côtés des bénévoles du restos du cœur lorsque le maire leur a retiré l’usage de la camionnette municipale, aux côtés des familles roms expulsées du village d’insertion, aux côtés de toutes les associations et récemment de mains d’œuvres et des jardins guinot. Les communistes ont été avec les locataires des Boute en train contre l’abandon de leur quartier aux promoteurs et aux dealers. Nous nous sommes mobilisés contre la fusion OPHLM-SEMISO, contre la dissolution de l’office vacances loisirs (OVL) et la fermeture des centres municipaux de vacances. De trop nombreuses batailles ont été menées par les communistes ses 6 dernières années contre William Delannoy pour que nous ne puissions toutes les citer.

Nous nous réjouissons donc de voir William Delannoy quitter son mandat de Maire.Convaincus de la nécessité de mettre un terme à la politique antisociale menée par William Delannoy, les militants du PCF ont appelé dès le mois de janvier 2019 à « l’union de toutes les forces de gauche, condition pour battre le maire William Delannoy ».

Nous regrettons que Karim Bouamrane n’ait pas accepté la proposition faite par « A Gauche » d’une majorité de gauche composée en fonction des résultats de l’élection du premier tour, autour d’un projet commun incluant la défense du logement public et l’instauration d’un moratoire sur les constructions privées. Nous regrettons que Karim Bouamrane ait préféré chercher des soutiens sur la droite de l’échiquier politique, auprès du parti gouvernemental, et qu’il ait fait le choix de travailler avec des élus sortants que nous avons pour notre part combattu les 6 dernières années.

Nous regrettons également le manque de sérénité qui a prévalu tout au long de cette campagne, les attaques personnelles, et le refus de débat entre les différents candidats, qui n’a pas aidé à la mise en place d’un débat démocratique apaisé et serein posant les enjeux de l’avenir de notre ville.

Nous espérons que cette période sera rapidement un mauvais souvenir, qui tranchera avec la politique municipale qui sera menée les 6 prochaines années.Lors des années à venir nous continuerons à défendre le droit des Audoniennes et des Audoniens à pouvoir se loger et vivre bien dans leur ville, à avoir accès aux soins, à faire en sorte qu’ils bénéficient des grands projets du mandat à venir (JO, Grand paris express etc.), à porter une vision de la démocratie locale qui redonne du pouvoir d’agir aux habitants, à défendre des services publics de proximité forts, à défendre le droit de toutes et tous de se cultiver, le droit aux vacances et aux loisirs.

Nous continuerons également à nous opposer à toutes les politiques locales ou nationales de casse des services publics, et demeurons résolument ouverts à un travail sérieux dans le respect de chacune et chacun avec toutes celles et tous ceux qui sont prêts à mettre en œuvre une politique au service des Audoniens.

Share This